Zekeria Ould Ahmed Salem

Zekeria Ould Ahmed Salem  est Professeur de Science Politique à l’Université de Nouakchott. Son dernier livre est intitulé : Prêcher dans le désert. Islam politique et changement social en Mauritanie, Paris, Karthala, 2013. Il a également dirigé l’ouvrage collectif : Les Trajectoires d’un Etat-Frontières. Espaces, évolutions politiques et transformations sociales en Mauritanie (Dakar, Codesria, 2004).  En plus de sa participation à de nombreux ouvrages collectifs en Anglais et en Français, ses travaux ont été publiés par Politique africaine, Les Cahiers d’études africaines, L’Annuaire de l’Afrique du Nord, The Journal of North African Studies, La revue canadienne d’études africaines, Nomadic Peoples, La Revue de l’Ouest Saharien.

Outre sa participation au projet PIAF, il fait partie du Sahel Research Group créé en 2012 à l’Université de Floride à Gainesville. Il va publier en 2017 les deux chapitres suivants :“Controlled Democratization, Institutional Reforms and Political (In)-stability in Mauritania” in Leonardo A. Villalon (ed.), The Politics of Institutional Reform in Sahelian West Africa (Boulder, Lynne Reinner Publishers, Forthcoming) ;  “The politics of The Haratins Social Movements in Mauritania (1978-2014)” in Osama Abi-Mershed (ed), Social Currents in North Africa (London, Hurst, forthcoming). Son prochain ouvrage Historical Dictionnary of Mauritania (en collaboration avec Antonio G. Pazzanita), est sous contrat pour une parution chez Scarecrow Press en 2019.

Zekeria travaille par ailleurs sur un projet personnel de long terme consacré aux rapports entre mutation des savoirs islamiques et formation de l’État en Mauritanie. Il conserve en outre un intérêt soutenu aux rapports entre Islam, mouvements sociaux et ethnicité.