Marielle Debos

Marielle Debos est maîtresse de conférences en science politique à l’Université Paris Nanterre, chercheuse à l’Institut des Sciences sociales du Politique (ISP). Elle est membre junior de l’Institut Universitaire de France (IUF, promotion 2016).

Elle mène des recherches depuis plus de dix ans sur les conflits armés et la violence au Tchad. Elle a montré comment les hommes en armes vivent dans les marges de la guerre et a étudié les formes de violence routinisées qui marquent l’ “entre-guerres”, ces temps et espaces dans lesquels la guerre semble suspendue. Elle est notamment l’auteure de Living by the Gun in Chad: Combatants, Impunity and State Formation, London, Zed Books, 2016.

Son nouveau projet explore la construction historique et sociale du marché de l’identification biométrique en Afrique.  Comment les technologies d’identification biométrique ont-elles fini par être considérées comme des solutions évidentes aux “dysfonctionnements” supposés de l’État et des élections sur le continent ? L’enjeu est de contribuer à partir d’une recherche ancrée empiriquement à la compréhension de la diffusion d’une technologie qui sur le continent africain comme ailleurs peut modifier radicalement les conceptions et pratiques de la citoyenneté.