PIAF A L’ECAS (Bâle, 29 juin 2017)

A l’occasion de la 7e European Conference on African Studies qui aura lieu à Bâle, en Suisse, du 29 juin au 1er juillet 2017,  des membres de l’équipe PIAF présenteront les avancées du projet, à la lumière de plusieurs séjours de terrain effectués cette année.

 

Composition du panel:

Introduction par Richard Banegas et Severine Awenengo Dalberto

Playing with identity: producing certificates of indigenes in Nigeria (Oyo State, Lagos State, Plateau State) par Laurent Fourchard

« L’État sous l’arbre » : production et usages de papiers d’identité bricolés au Cameroun par Marie-Emmanuelle Pommerolle

Lizards outside the courthouse. Middlemen, bureaucrats and morality in Abidjan par Armando Cutolo

What election technologies do when they do not prevent rigging: Insights from Chad par Marielle Debos

Materialities in the lives of Malian urban refugees in Burkina Faso: uses and understandings of refugee biometric ID cards par Nora Bardelli

Les résumés des interventions sont disponibles ici

Date et lieu:

Panel 059 : The social life of identity documents in Africa

Jeudi 29 Juin 2017, 9 heures
Salle KH206
Universität Basel – Kollegienhaus – 4051 Bâle – Suisse

Jeunes Recherches

Dans le cadre du cours de Richard Banegas, « Citoyenneté, violence et changement politique en Afrique », des groupes d’étudiants ont été invités a réfléchir sur la place des papiers d’identité et des processus d’identification en Afrique et dans les diasporas africaines.

Plusieurs de ces jeunes travaux, réalisés pendant l’année universitaire 2016-2017, sont proposés ici au téléchargement.

Eline Marx et Ludovic Franchi

Le recensement des nationaux et des étrangers en République Démocratique du Congo. Le projet de 2014, entre glissement du calendrier électoral et rhétorique xénophobe

Priscilla Ramirez et Marie Lou-Reymondon

Papiers, femmes et droits fonciers. Émancipation des femmes et accès à la terre en Ouganda

Kenza Talmat et Margaux Vessié

Les papiers de Barbès. Voyages entre savoir-être et savoir-faire à Barbès et Château-rouge

Filip Waszczuc et Niry Ratsarazaka-Ratsimandresy

Filiation et transfert de la nationalité à Madagascar. Citoyenneté et contestations populaires

La co-production de l’encartement des lycéens à Johannesburg

L’articulation entre instruments et pratiques des établissements scolaires et du ministère de l’Intérieur en Afrique du Sud

Un working paper de Jeanne Bouyat, membre de l’équipe PIAF

Les processus d’identification, d’enregistrement et d’encartement sont exceptionnellement développés en Afrique du Sud. La présente étude apporte une contribution complémentaire aux travaux de sciences sociales sur ces processus, à travers une enquête sur un terrain jusqu’ici peu étudié, les écoles secondaires. Partant du constat du récent développement d’un appareillage sophistiqué favorisant l’encartement biométrique massif des lycéens, nous analyserons les interactions quotidiennes entre des fonctionnaires – ceux des ministères de l’Éducation et du Home Affairs, le ministère de l’Intérieur sud-africain – et les élèves et personnel des établissements scolaires secondaires à Johannesburg.

Lire la suite : http://piaf.hypotheses.org/publications/la-co-production-de-lencartement-des-citoyens-a-johannesburg